Trois tendances actuelles des consommateurs québécois - par Pierre Levesque, directeur général

Trois tendances actuelles des consommateurs québécois - par Pierre Levesque, directeur général

Lun, 30 novembre 2020

Celui qui ne progresse pas chaque jour recule chaque jour - ConfuciusQue pouvez-vous faire pour progresser? J'ai quelques pistes pour vous.  La semaine passée, j'assistais à un séminaire en ligne sur la situation économique de la Fédération des chambres de commerce du Québec. Dans l'une des présentations, il était question de trois tendances importantes pour les consommateurs québécois : l'achat local, les normes sanitaires élevées et le commerce en ligne.  Trois éléments dont vous avez le contrôle.  Trois éléments qui vont faire la différence! 

Ce sont 53 % des Québécois qui trouvent primordial d'acheter local et 23 % d'entre eux sont prêts à payer plus cher pour du local.  On peut en déduire que vous avez tout intérêt à introduire des produits bas-laurentiens dans votre offre de service et d'en faire la promotionpuisque vos clients vont apprécier consommer les produits de chez nous. 

Pour ce qui est des normes sanitaires, je crois sans aucun doute que le désir des Québécois de voyager au Bas-Saint-Laurent massivement l'été passé a été facilité par vos démonstrations de normes sanitaires élevées dans vos organisations. Nos visiteurs avaient confiance en votre respect des normes. Il faut continuer dans ce sens dans les prochains mois.  Bravo! N'oubliez pas d'aller chercher les aides financières disponibles dans notre programme EPRT, volet 1 ou auprès du programme de Développement économique Canada administré par l'Alliance de l'industrie touristique du Québec. 

Pour le commerce en ligne, je crois que notre région a decroûtes à mangerBon nombre de Québécois se sont tournés vers ces technologies depuis le 13 mars dernier, ils ont expérimenté le télétravail ou la télévisite et le commerce en ligne.  Ils ont fait leurs premiers achats et ils sont maintenant plus habiles avec les technologies et ils ont moins peur de s'y aventurer.  Je crois que la transition technologique s'est accélérée durant ces derniers mois et que nous venons de gagner quelques années.  Nous venons de passer un cap, toutes les générations peuvent maintenant commercer en ligne, ce n'est plus qu'une affaire de jeunes. 

Pour un touriste, c'est maintenant devenu naturel de valider en ligne avant de se déplacer.  On pourrait donc penser que d'avoir au moins l'information de votre organisation mise à jour sur le site bassaintlaurent.ca serait assez.  Non, c'est le minimum du minimum pour être repéré.  Avoir votre propre site Web, c'est maintenant une nécessité.  Votre page Web doit être mise à jour et entretenue. Des sites Internet de base peuvent faire l'affaire pourvu que l'information y soit exacte.   En 2021, le commerce en ligne est devenu la norme.  Maintenant, le consommateur veut valider les prix et acheter au moment de sa convenance.  Que ce soit dans les domaines de l'hébergement, attraits, événements, services... le consommateur veut voir et acheter à distance, à l'heure qu'il veut et de chez lui.  Nous sommes rendus à ce niveau, c'est maintenant devenu normal de réserver en ligne et vous devez vous y préparer.  Dites-vous que la vente en ligne, c'est un vendeur qui travaille 24 h sur 24 pour vous, qui n'est jamais en retard et qui vous rapportera inévitablement. Les avantages sont nombreux : bases de donnéespossibilités promotionnellesforfaits avec d'autres organisations, arrimages avec des campagnes de médias sociaux qui procurent des bénéfices immédiats.... encore là, il n'est pas nécessaire d'avoir des solutions hors de prix, mais d'en avoir une simple et accessible.  Informez-vous auprès de notre équipe de développement, nous avons du financement disponible avec le programme EDNET qui pourrait peut-être vous aider, de même que vos CLD, MRC et SADC, qui peuvent vous orienter. 

Au plaisir d'avancer avec vous, 

Pierre Lévesque,
Directeur général